Recrutement

Petit billet d’humour :
le désistement

24 mars 2022

D’après le Petit Robert : n.m, abandon, renoncement, retrait.

D’après le Petit Consultant en Recrutement : n.m, Voldemort du vocabulaire. Celui qu’il ne faut pas prononcer. Celui qui fait trembler et suer à la moindre pensée que cela pourrait arriver : le désistement d’un candidat. HORREUR.

Illustrons un cas

Mon client me confie un poste ultra stratégique pour son entreprise, avec un profil de candidat très précis et plutôt pénurique. Ô joie ! Je vais devoir faire un sourcing hardi à la limite de l’orpaillage et à la sueur de mon front.

Après un millier de contacts (non je n’exagère pas !) : le Saint Graal ! LE profil qui coche toutes les cases : surmotivé, disponible, un bon potentielqui a cartonné à tous ses entretiens. Une promesse d’embauche est même partie par mail. Bref, je marche sur du coton, je me sens pousser des ailes : le bout du tunnel est devant moi. Je pavane dans les locaux, fière comme un paon.

Quelques jours plus tard, on m’informe que le candidat prend quelques jours avant de donner sa réponse. Je suis un peu surprise, tout semblait limpide. Mais bon… après tout, c’est son droit et c’est aussi normal de réfléchir ou de négocier quelques points !  NON : Je ne céderai pas au pessimisme et je garde le champagne au frais.
Malgré tout, au fil des jours, je commence petit à petit à me transformer en serial-harceleuse : messages vocaux, mails, même un p’tit SMS… après tout peut être que son téléphone ne capte plus internet 😀 Je suis à deux doigts d’envoyer une lettre avec accusé à réception. Oui, je suis dans le déni.

ET FINALEMENT, un beau matin, j’arrive au boulot, notre assistante me regarde avec un petit air compatissant : « Qu’est-ce qu’il se passe ? »
« Le candidat a appelé ce matin. Il se désiste. »
Ça y est le mot est lâché. Ça devient réel. Les restes de coton s’évaporent sous mes pieds et tout s’assombrit autour de moi. L’impression de perdre en finale de Roland Garros à cause d’un trou dans la raquette. Oui j’exagère…un peu ! 😉

En soi, si vous avez été candidat un jour et que vous vous êtes désisté, ceci n’est pas une plainte contre vous 😊. On ne vous en veut pas, on vous aime quand même et on ne vous radie pas de nos bases de données. On ne fabrique pas non plus de poupées vaudou pour se venger. C’est votre droit de refuser et mieux vaut le faire avant que pendant une période d’essai.

Finalement, ces montagnes russes font partie du quotidien et font que ce métier est très stimulant et challengeant. Cerise sur le gâteau pour moi : quand on travaille avec une équipe au top on peut toujours compter sur les collègues pour nous rebooster !

rotate device

Retourner votre tablette
pour une meilleure navigation